Est-ce que vous êtes comme moi ? (ouais je sais, « chimique », ça veut rien dire)

Ma page facebook

Mon twitter

Mon instagram

Mon Livre Une végétalienne très très méchante

Mon livre L’Antispécisme, c’est pas pour les chiens

Mon livre Mort à la viande !

Mon livre Ils sont parmi nous

Mon tipeee

Encore une fois merci à toutes les personnes qui me tipent <3

Catégories : vegan

5 commentaires

Lex · 26 septembre 2019 à 21h08

c’est aussi ce qu’on m’a dit quand j’ai vanté les Knacki végétales qui permettent de trouver en grande surface des saucisses végétales (oué je sais toi tu ne dois pas en manger, il y a du blanc d’œuf en poudre, mais moi je suis « que » végétarienne) : « bah mais comment peux-tu donner ça à tes enfants ! » (pourquoi est-ce que ce serait moins pire que les knackis au porc pourri ?!!)

azer · 27 septembre 2019 à 19h49

Comment notre alimentation influence notre santé mentale | ARTE – YouTube

Manon · 28 septembre 2019 à 13h15

Moi je me fie plutôt à « est-ce que ça ressemble à du vomi? » Si c’est oui, c’est sûrement vegan. Si non et que c’est pas des produits frais, je me méfie beaucoup…

Chacun.e ses stratégies ^^

Arcadia · 22 octobre 2019 à 19h13

En parlant de composition des produits, j’ai reçu cette information des supermarchés Migros (en Suisse): https://www.migros.ch/fr/entreprise/medias/communiques/show/news/rappels-de-produits/2019/rueckruf-vegan-choco-dessert-aha.html

J’ai écrit pour demander comment s’expliquait la présence de lait dans ce produit (non seulement vegan, mais surtout estampillé aha!, donc supposé convenir aux personnes allergiques au lactose).

Voici la réponse (circonstanciée ) que j’ai reçue de la part du service consommateurs:

« Nous vous remercions de vos messages concernant le dessert vegan au chocolat de la marque aha!. Nous regrettons profondément d’avoir dû rappeler ce yogourt.

Il est important pour nous de pouvoir répondre à vos préoccupations. Nous en avons donc discuté avec notre service spécialisé.

Concernant la fabrication du yogourt, nous vous confirmons que nous fabriquons les produits laitiers et non laitiers dans les mêmes usines de production. L’étiquetage d’un produit avec le label V de l’Union végétarienne européenne doit toutefois garantir que le produit respecte les prescriptions d’une alimentation végétarienne ou végane. Le fabricant d’un tel produit alimentaire est tenu de réduire au maximum le risque de contamination involontaire par des substances d’origine animale. L’association Swissveg, qui représente les intérêts des personnes végétariennes et véganes vivant en Suisse, est d’avis que même les produits alimentaires mentionnant la présence éventuelle de traces d’origine animale, comme par exemple le lait ou les oeufs, conviennent à une alimentation végane. Elle justifie cet avis sur son site Internet de la manière suivante:

«Les produits indiquant la présence de telles traces sont conformes aux critères du V-Label dans la mesure où aucun ingrédient d’origine animale n’a été ajouté délibérément au cours du processus de production. Celui-ci doit être conçu de manière à exclure autant que possible toute contamination involontaire par des ingrédients d’origine non végétale. D’après les critères définis par le V-Label, la contamination par des substances animales dans le produit final ne doit pas dépasser 0,1 % (1 g/kg) de la somme de toutes les substances animales décelables. Certains groupes de produits peuvent être soumis à d’autres règles basées sur le ‘seuil de détection techniquement faisable’». Migros se conforme à cette position. Les mentions «peut contenir…» et végane sur nos produits ne s’excluent donc pas.

Dans le cas du dessert vegan au chocolat, la situation décrite ci-dessus est différente: Ce dessert est non seulement un produit certifié végétarien mais c’est aussi un yogourt sans lait portant le label de qualité aha!, qui convient également aux personnes allergiques aux produits laitiers. Cela signifie concrètement que des directives et contrôles très stricts s’appliquent à ce produit qui ne doit pas contenir de traces de lait. Nous mettons tout en oeuvre pour trouver la raison pour laquelle la présence de lait a pourtant été décelée dans ce produit et comment cela a pu arriver. Pour le moment, nous ne pouvons exclure ni la présence de lait dans la matière première ni une erreur humaine.

Nous vous présentons toutes nos excuses pour les désagréments subis. Nous souhaiterions vous rembourser l’article sous forme d’un bon d’achat de 5 francs. Pourriez-vous nous communiquer votre adresse postale pour que nous puissions vous envoyer ce bon?

Nous espérons que ces informations vous auront été utiles. Si vous avez encore des questions, n’hésitez pas à nous contacter. Nous restons à votre entière disposition.

Nous vous souhaitons un bon début de week-end et serions heureux de pouvoir continuer à vous compter au rang de notre aimable clientèle. »

Ma question (aux vegans) est la suivante: que pensez-vous de la position de l’association suisse pour le végétarisme, Swissveg?

Pour le surplus, j’ai demandé à être tenue informée des résultats de l’enquête.

    IV · 3 novembre 2019 à 10h19

    wtf de compétition

Les commentaires sont fermés.