Je vous conseille vivement de lire La Guérilla des Animaux, vous pouvez le commander directement sur le site d’Alma éditeurs (qui est aussi l’éditeur de Zoopolis).

 

Je vous mets aussi le Twitter de l’auteur, Camille Brunel, car je vous garantis que quand vous aurez lu son livre, vous aurez envie de lire d’autres trucs qu’il a écrits, n’importe quoi, même des tweets.

J’en profite pour vous dire que je suis aussi sur Twitter, et sur instagram ou l’on peut me voir en photo avec une grosse truie <3

 

Et bien sûr un immense merci aux personnes qui me soutiennent sur Tipeee !


5 commentaires

François · 28 mars 2019 à 21h03

Merci, car j’en peux plus d’entendre les gens qui traitent les véganes d’extrémistes et devoir tout leur expliquer, désormais je garde ce lien bien au chaud 🙂

Onivlas Brony · 28 mars 2019 à 21h03

Je n’avait jamais pensé à une réponse aussi détaillée et intelligente à propos du biais de modération, c’est sans conteste l’une de vos meilleures pages, que je m’empresse de faire tourner !

D’habitude, je leur réponds simplement « Une position radicale n’est pas nécessairement mauvaise. » voire « Où trouves-tu le *juste millieu* entre la VIE et la MORT ? »

Kino · 28 mars 2019 à 21h03

Strip parfait, rien à redire, tu es une déesse.

AmputationDeLesprit · 28 mars 2019 à 21h03

Salut, je crois bien que je t aime toi, pas d amour bien sur, c est trop peut être plus tard!! ..non surtout ta façon d écrire, c est frais, rigolo, il y a des personnes comme ça qui touche sans pouvoir vraiment l expliquer, tu touche bien n empêche!! ..Bref, vais demander un crédit le mois prochain a ma banque pour me prendre ton petit bouquin, j ai hâte, sinon pour le sujet que tu aborde, tôt ou tard l alimentation animale deviendra un luxe, comme la morue ou certaine pomme de terre, plat du pauvre hier, plat de bourge aujourd hui, la masse mondial n aura plus les moyens de bouffer un steak, on leur donnera surement de petites pillules en guise d alimentation, des ingrédients chimiques sous cellophane, bien propre, bien rangé donc l arrêt de l esclavage animale viendra d elle m^me, enfin viendra d en haut, du petit cercle des favorisés!..Tu argumente c est bien en tout cas, perso j ai passé cette étape, si de soit m^me on n est pas foutu de comprendre tout ce qu engendre la consommation animale et de changer, c est peine perdu d argumenter avec ce genre de personne, après, bizarement, au refuge SPA de ma ville, il n y a pas un seul vegan, pas m^me un végétarien soit dit en passant. Suis pas très optimiste pour être franc quand a l avenir, Coluche le disait déja y a 30 ans, « les problèmes de ce monde ne sont pas de dimension humaine »!..voué a l extinction j ai bien l impression…voila, ma prose est finit, bonne continuation et la réussite dans tes projets.

Smouri · 28 mars 2019 à 21h03

Salut, Je suit ton blog avec beaucoup d’intérêt car il me permet d’avoir un points de vue différent sur de nombreux sujet qui ne sont pas ou peu aborder d’habitude.
Je vais me faire l’avocat du diable mais dans ton exemple tu classe la société actuelle comme étant anti animaux et qu’on ne peux pas faire pire, cela te permet de modifier le segment qui place le juste milieux et ainsi décaler ce « milieu ».
Il est hélas possible de faire pire que se qu’il se passe actuellement. Imaginons qu’un mouvement arrive au pouvoir et proclame que toutes espèce animal représentant un danger potentiel pour l’homme devra être neutraliser ou exterminer, on pourrait voir des campagnes d’arrachage de dent des animaux mordeur d’humain ou une extermination des moustique à cause des nuisances des piqures…

Les commentaires sont fermés.