snes fsu dissection école

 

En savoir plus sur France Info, Vegactu, ou sur Pro Anima

Si tu aimes ce blog, tu aimeras mon livre (plein d’inédits):

liv

 


3 commentaires

Gérard Suzuky · 20 avril 2016 à 11h56

C’est étrange cette relation haine/amour de la France avec l’Europe.

« j’aime l’Europe quand elle me donne des sous pour faire de l’élevage »
« j’aime pas l’Europe quand elle me dit que ç’est pas bien de mettre les poules en cage »
« j’aime l’Europe quand il s’agit de voter car c’est important de voter »
« j’aime pas l’Europe quand elle me dit de foutre la paix aux oies et canards et arrêter de les gaver. ».
« j’aime quand l’Europe dit que non on va pas arrêter les expériences sur animaux avec protocoles »
« j’aime pas quand l’Europe me dit que ça serait bien d’arrêter les dissections tôt à l’école »

Après ils s’étonnent que les votants s’en branlent de l’Europe, elle sert a la fois de bonne excuse, de vache a lait, et de garantie de paix et d’absence de guerre a l’intérieur du groupe.

c’est ouf quand même.

gahu · 27 avril 2016 à 20h54

Sur le site du SNES :

«  » » »Nous soutenons que la confrontation avec le réel est l’un des fondements
de notre discipline, dans l’évident respect de la vie animale, » » » »

https://www.snes.edu/Conseil-d-Etat-annulation-de-l-interdiction-de-dissection-des-souris.html
Respect de la vie animale ! ! !! !

    IV · 6 mai 2016 à 15h06

    Le « respect », c’est bien, ça n’engage à rien. Tu dis « ah mais je respecte », concrètement, il n’y a aucune conséquence. C’est une notion assez vague pour justifier tout et n’importe quoi.

Les commentaires sont fermés.