simili carnés a l oeuf

Informations complémentaires: Les marques citées ne m’ont pas payée, offert de produits, ni même contactée pour que je parle d’elles. C’est moi qui les ai contactées pour demander l’autorisation de les citer. La poudre d’oeuf dans les simili-carnés est un sujet très polémique, veuillez rester courtois dans les commentaires.

Si tu aimes ce blog, tu aimeras mon livre (plein d’inédits). Clique sur l’image.

liv


101 commentaires

Prout Le Commentateur · 19 mai 2016 à 10h36

Les produits industriels, c’est Mal, les supermarchés, c’est
Mal, la pub, c’est Mal, ce serait bien que ces produits soient moins chers, il
y a plein d’autres produits très bien qui ne sont pas cités, et il ne faut pas
dire de gros mots.

Voilà ça c’est fait.

    Iméon · 13 juin 2017 à 11h48

    les produit industriel c’est pratique pour celleux qui (comme moi mais j’suis loooooooooooooin d’être la seule) qui peuvent pas cuisiner. cuisiner demande du temps, de l’énergie …. faire le marché tout le monde peut pas hein, donc bon les super marché (de préférence ceux qui livrent) c’est le bien. Merci de ne pas oublier que TOUT LE MONDE N’EST PAS VALIDE avant de venir dénigré des produits et des magasins et pas extension ceux qui les utilisent

Amb · 19 mai 2016 à 10h41

Miam miam miam saucisses Taifun <3 <3

    IV · 19 mai 2016 à 10h50

    MArhArhAAAARRRHgLOUG. N’empêche c’est vrai qu’au prix que ça coûte, j’en mange pas souvent, du coup c’est encore plus désirable.

Sylvie · 19 mai 2016 à 10h55

Mais du coup ils ont le droit d’écrire « végétal » sur la boîte?

    IV · 19 mai 2016 à 10h58

    Je sais pas du tout, je l’ai déjà vu sur des boîtes de trucs à l’oeuf ou même au fromage. Je pense que le terme « végétal » n’est pas réglementé (comme « bio » par exemple). En revanche, ils pourraient avoir à répondre de pratiques commerciales trompeuses ou déloyales par exemple:
    http://www.economie.gouv.fr/dgccrf/Publication/Vie-pratique/Fiches-pratiques/Pratiques-commerciales-trompeuses

      Sabine VG Billard · 19 mai 2016 à 13h09

      Je pense aussi que le terme « végétal » pour certain veut dire : sans viande… d’où la confusion sur des simili qui ont de l’oeuf ou du lait :-/

    Lisa · 19 mai 2016 à 11h41

    J’ai vu des raviolis au fromage avec la mention « 100% végétal », alors je me pose des questions sur ce qui est considéré végétal ou non…
    Je pense que ce n’est pas contrôlé, comme dire « 100% naturel », personne ne vérifie ça 🙁

      IV · 19 mai 2016 à 12h20

      Oui mais « végétal » veut dire quelque chose, alors que « naturel « non!

    Antipode · 28 mars 2019 à 21h03

    Voici la réponse qui m’a été donnée par la répression des fraudes que j’avais contactée en décembre 2017 :

    Dossier n°2017-1124 suivi par xxxx
    Départ n°2017-3194

    Monsieur,

    Par courriel du 11 décembre 2017, vous me demandez quelle est la définition légale admise pour un produit alimentaire qualifié de « végétarien ». Je vous informe que les règles relatives aux mentions obligatoires et facultatives concernant les denrées alimentaires sont énoncées par le Règlement (UE) n°1169/2011 concernant l’information des consommateurs sur les denrées alimentaires, dit « Règlement INCO ». La mention « végétarien » fait partie des mentions facultatives d’étiquetage, lesquelles doivent satisfaire les exigences suivantes (article 36 du Règlement) :

    – elles n’induisent pas les consommateurs en erreur, conformément à l’article 7;
    – elles ne sont pas ambiguës ou déroutantes pour les consommateurs;
    – elles se fondent, le cas échéant, sur les données scientifiques pertinentes.

    L’article 36 précité prévoit également que le Commission adopte un ou plusieurs actes d’exécution concernant les exigences à respecter pour pouvoir indiquer qu’un aliment est acceptable pour les végétariens ou les végétaliens. A l’heure actuelle, ces actes d’exécution n’existent pas encore. Il convient donc de se reporter aux exigences concernant les informations fournies volontairement dans le cadre des articles 9 et 10 du Règlement, à savoir notamment la dénomination de vente. Selon les dispositions de l’article 17, la dénomination de vente d’une denrée alimentaire est sa dénomination légale. En l’absence d’une telle dénomination, la dénomination de la denrée est son nom usuel, c’est-à-dire un nom consacré par les usages. A défaut d’un nom usuel, un nom descriptif est à indiquer.

    Dans le cas d’un aliment « végétarien », il n’y a pas pour le moment de dénomination légale ni de nom usuel, un nom descriptif est donc à indiquer, tout en respectant les conditions relatives aux mentions facultatives d’étiquetage : la mention « végétarien » ne doit pas induire les consommateurs en erreur. Pour cela, il est nécessaire de se référer aux définitions communément admises pour un aliment végétarien.
    A titre d’exemple, le dictionnaire Larousse donne en 2017 la définition suivante du végétarisme : « Régime alimentaire excluant toute chair animale (viande, poisson), mais qui admet en général la consommation d’aliments d’origine animale comme les œufs, le
    lait et les produits laitiers (fromage, yaourts). ».

    Espérant avoir répondu à votre question, je vous prie d’agréer, Monsieur, l’expression de mes sincères salutations.

    Pour la Directrice,
    Par délégation
    L’inspectrice Principale
    xxxxx

    Voilà, à-part la communication auprès des marques et le boycott, ne rien espérer de la loi qui puisse permettre une avancée pour du végétarien vraiment végétarien et non-pas ovo-lacto-végétarien !

givrix · 19 mai 2016 à 11h33

Sans oublier que des gens, du coup en proportion surtout des omnis, sont allergiques aux œufs, à la viande et même les deux quand illes n’ont pas de bol ! Les pauvres, snif
œuf = principal allergène alimentaire chez 31% des 8% d’enfants allergiques
et 8% des 2% d’adultes allergiques
https://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_des_principaux_allerg%C3%A8nes

Rosenoisettes · 19 mai 2016 à 12h13

C’est tellement ça !
C’est tout comme les poudres de lait dans les biscuits, pains et autres produits. Ça m’horripile !
Surtout, je n’en vois même pas l’utilité.

A très bientôt 🙂

http://rosenoisettes.blogspot.fr

    IV · 19 mai 2016 à 12h20

    Chouettes tes recettes 🙂

      Solveig Lavarde · 23 mai 2017 à 3h32

      Du coup je vais voir ces recettes !

Shih Yang · 19 mai 2016 à 12h46

Sans compter les produits qui étaient vegans mais desquels les fabricants changent les recettes comme des fourbes. Adieu, samosas.

    Grenadine · 20 mai 2016 à 21h22

    Haaaaan c’est pour ça que j’ai acheté des samosas au fromage il y a quelques semaines D: les fourbasses ! J’ai cru que je m’étais trompée de produit. Grrrr.

      Samossas · 26 mai 2016 à 8h09

      Vous parlez des samossas de la marque Les P’tits Chefs du Bio ??

        Shih Yang · 26 mai 2016 à 22h27

        Moi je parlais des samosas Soto.

Monty · 19 mai 2016 à 14h57

« Les teubés du marketing » J’en suis MDR 😀

Del · 19 mai 2016 à 15h06

En dessous de ton article j’ai eu droit à une pub pour une margarine végétale mais avec des arômes de lait. On doit aussi rester courtois avec tous les producteurs de margarine goût lait ?

    IV · 19 mai 2016 à 21h18

    A la limite je trouve ça moins illogique car les margarines végétales ne sont pas spécifiquement destinées au marché VG, enfin je ne pense pas. Alors que pour des simili steak, saucisses ou nuggets, le coeur de cible est vraiment clair.

      Del · 19 mai 2016 à 21h35

      C’est vrai que c’est moins contradictoire. Bon du coup ils s’en fichent de la part de marché végane… Pour l’instant !

      jo · 7 août 2019 à 13h14

      j’avais protesté il ya qq années contre Fruit d’or ;Leur margarine etait notée: 100% vegetale et il y avait du beurre dedans! Depuis ils ont sorti une vraie marga vegé.

pampleluneh · 19 mai 2016 à 15h21

Et la protéine de lait dans les sorbets, on en parle !? ^^

Daria Blackvegan · 19 mai 2016 à 16h32

Mais grave y’en a marre de la poudre d’œuf !! merci d’en parler 🙂 Le top du top c’est carrefour quand même : nuggets sans poudre d’œufs au rayon frais http://courses.carrefour.fr/drive/tous-les-rayons/nuggets-ble-oignon-carrefour-veggie/PID1/153880/1473369 et…. comme ceux que je viens de citer sont des nuggets pour vegan (sans poudre d’œuf) ben il a bien fallu qu’ils en fassent pour les végétariens (qui c’est bien connu ne peuvent se passer de poudre d’œuf même pour un repas 😀 ) et ceux là sont au rayon surgelé ! : http://courses.carrefour.fr/drive/PID1/1328764/1657764/ Ils son forts quand même !

    IV · 19 mai 2016 à 21h57

     » les végétariens (qui c’est bien connu ne peuvent se passer de poudre d’œuf même pour un repas  »
    Hihihihihiiihi
    hihihihii
    huhu

Onivlas Brony · 19 mai 2016 à 18h19

à mes yeux, les _potentielles traces_ d’œufs ou de lait sont tolérables (à moins d’être allergique, évidemment) car cette mention est obligatoire, je crois, si les-dits ingrédients sont utilisés (pour d’autres produits) dans la même usine. Quand le Végétalisme se répand, l’usine fait plus de profit, certes, mais alors surtout sur le ou les produits Véganes, ce qui à long terme incitera l’usine à abandonner la production des autres produits, et c’est un (petit) pas en avant pour l’abolition de l’exploitation animale. Je ne compte rien apprendre à Insolente Veggie ou la plupart d’entres vous ici, mais des visiteurs était incertains là dessus, j’espère vous avoir été utile.

    IV · 19 mai 2016 à 21h16

    C’est gentil.

    jo · 7 août 2019 à 13h26

    ça me rappelle Luce Lapin qui m’avait dit fierement avoir jeté un produit(je sais plus quoi) où il etait noté « trace de poisson »; Je pense que là, il y a 2 fautes: incomprehension de ce qu’est le mot trace qui est destiné aux allergiques graves, et une fois acheté on DOIT manger l e produit si on peut pas le rendre. Car gâcher, c’est mal, mais un produit animal, c’est hyper mal de faire qu’un animal ait souffert pour la poubelle.

Miss Mll · 19 mai 2016 à 18h23

Il manque les Fexitariens.
Cette classe un peu bâtarde honnie des Vegans, Vegetariens & Omnivores.
Au moins nous mettons tout le monde d’accord !
J’ai adoré ton livre (et surtout les planches sur les flexi!)

    IV · 19 mai 2016 à 21h15

    Bah si ils y sont, ils sont dans la catégorie omnivores 😛
    Merci 🙂

      azer · 26 mai 2016 à 23h24

      en discutant , quelqu’un me dit qu’il est flexitarien . Un peu plus tard , il ajoute qu’il réfléchit à devenir vg . Le ( celui-ci au moins ) flexitarien montre qu’il est conscient du problème que la consomation de viande pose , sans quoi il s’afficherait omnivore , voire carniste ( j’ai vu une pizza  » carnivore  » parmis la liste d’un vendeur ) .

        IV · 27 mai 2016 à 9h22

        Ca ressemble à la définition sur laquelle on s’était mis d’accord sur un forum: « flexitarien: qui a conscience des problèmes posés par la consommation de viande mais n’a pas cessé d’en consommer ».

sha · 20 mai 2016 à 7h33

N’est-il point un peu étrange d’acheter des produits industriels et/ou de fréquenter les supermarchés quand on est végéta*ien ? D’un côté porter une attention particulière à ce qu’on mange (éthique, environnement, qualité, …), et de l’autre acheter du « tout-prêt » industriel… Bizarre…

    IV · 20 mai 2016 à 7h45

    C’est Prout j’en suis sûre ^^

    Chick Knit · 10 juin 2016 à 15h10

    Ah? Et donc on est censé tout fabriquer nous-même? Moudre la farine, le café, et même aller chercher le sel à la marée descendante? Je suis désolée, je me moque un peu, mais c’est un argument que j’entends de plus en plus, que je trouve très culpabilisant et qui ne sert pas à grand chose. Les vegans ne sont pas des surhommes (ou des surfemmes) qui ne consomment jamais rien d’industriel, ce sont des gens qui ne consomment aucun produit animal. C’est déjà énooooorme, pour la planète, la santé, la consommation et le respect des animaux, non? En ce qui me concerne, j’ai deux enfants, je fais mes courses au supermarché, au marché, au magasin bio, quand je peux, comme je peux. Et je ne culpabilise pas plus que n’importe qui!

IV · 20 mai 2016 à 7h52

Moi je pense que si je demande à un omnivore ce qu’est un flexitarien il va me répondre  » c’est du joint pour la salle de bain, j’en acheté samedi à BricoPlus y’avait une promo « .

    Anne · 30 mai 2016 à 11h48

    C’est malin, maintenant je pleure de rire devant mon ordi…
    Sinon samedi j’ai fait la connaissance de quelqu’un d’intéressant que j’ai abordé à cause de son sac « les végans ont des raisons, les autres cherchent des excuses » [ou une formulation proche]. Le modèle « je milite activement pour les droits des animaux, je ne mange pas de la viande, mais je n’arrive pas à me passer de poissons et des autres produits animaux.. »

      IV · 30 mai 2016 à 15h27

      C’est un peu long pour être imprimé sur un sac^^

        Anne · 30 mai 2016 à 19h05

        Ce qui était marqué c’est la phrase « les vegans …. excuses ». En discutant, il est apparu que la personne portant le sac ne mangeait pas de viande, mais qu’elle ne pouvait pas ne pas manger de poisson, c’est trop dur.
        Je n’ai pas été assez claire peut être (ce doit être la Karence). 😉

          IV · 31 mai 2016 à 9h02

          C’est marrant le coup du poisson, je me demande si ça vient du goût du poisson ou bien de la considération qu’on accorde aux poissons.

IV · 20 mai 2016 à 7h54

Je l’ai dit à la fin de la BD, je m’en fous des « traces de », c’est pour les allergiques. Je pense pas qu’il y ait une mafia dont le but secret est de mettre des sécrétions animales en cahette dans des produits censés pas en contenir, mais on sait jamais ^^

IV · 20 mai 2016 à 8h00

J’ai préféré pas donner de marques à éviter pour éviter le dénigrement, chacun peut lire les ingrédients, et en plus, j’en découvre sans arrêt des marques qui font ça j’en oublierai forcément.
D’ailleurs, au supermarhé ou je m’approvisionne, avant d’avoir les Céréal Grill, ils avaient une autre marque qui contenait de la poudre de blanc d’oeuf. je leur ai écrit pour leur expliquer (en gros ce que je dis dans l’article), en disant que si ces produits ne se vendaient pas bien (ça avait l’air dêtre le cas), c’était parce qu’ils contenaient de l’oeuf. Quelques semaines après, les produits à l’oeuf avaient disparu et étaient remplacés par des Céréal Grill,qui partent comme des petits pains.

Sur l’aspect trompeur, c’est marrant le principe de l’enquête, quoiqu’en pense une majorité de consommateurs, l’oeuf n ‘est pas un végétal!

IV · 20 mai 2016 à 8h00

C’est quoi?

Maman Carotte · 20 mai 2016 à 8h04

Salut IV, bravo pour ton billet ^^
t’es tu mise en contact avec les assos pour qu’elle diffuse ta « lettre ouverte » ? As-tu eu des premières réactions des marques en question ? Peut-on t’aider à quelque chose ? 🙂 Avec un argumentaire illustré pareil, ça ne doit pas être bien difficile de les faire plier !

    IV · 20 mai 2016 à 9h10

    Bah vous pouvez toujours leur envoyer mon article! Les marques citées sont contentes a priori.

Vegman · 20 mai 2016 à 20h45

En même temps donner son argent aux grandes surfaces pour manger de l’eau gélifiée à l’huile et aux herbes, en forme d’animaux mort, emballée dans du plastique…votre véganisme est pour moi assez spécial et ne respire pas spécialement la vie et la nature.
Heureusement, comme une évolution en entraine une autre tel un cercle vertueux, il y a de plus en plus de vegan :
Zéro déchets et contre le synthétique (le plastique et le pétrole brut tue des millions d’animaux). Décroissants (les capitalistes à qui vous donnez votre argent pour du vegan sont maintenant les mêmes qui vendent des corps d’animaux morts).
Créatifs (vouloir à tout prix retrouver le goût « bluffant » d’une saucisse de porc fumé ou la fondante et crémeuse sensation de la sécrétion de vache fondu avec des simili ça fait franchement pervers manque).
J’aime beaucoup ce que tu fais IV, mais la phrase « On veut des steaks, des nuggets, des saucisses, des burgers … avec de la mayo! », accompagnée d’une demande expresse d’alimentation industrielle, en finissant avec de la pub pour les GMS…wow ! On est presque au niveau de l’omnivore qui se plaint du cheval dans ses lasagnes, là 🙁

    IV · 21 mai 2016 à 18h41

    C’est Prout ou c’est pas Prout 😀 Alleez je veux savoir!!

    frago · 8 juin 2016 à 15h23

    Euh ben désolé mais perso j’ador(ais) le saucisson, les steaks hachés, le poulet roti, les saucisses, le chorizo, les boulettes, et plein d’autres trucs à bases d’animaux morts (j’en ai bouffé des kgs, crois moi et de la bonne voir très bonne qualité)… Et oui réellement ça me manque, et ?
    Je ne pense pas avoir à me justifier là dessus (et pareil pour n’importe qui en fait) ce que je mange et comment je consomme.
    Je rajouterais que j’aimerais avoir bien plus d’option junk-food et similis dans toutes les grandes chaines de restauration rapide.

    Et tant pis si ça fait de moi une mauvaise vgr. 🙂

    Et même je vais te faire encore plus peeeeeeeeeeeeur parce que je suis VRAIMENT une mauvaise vgr (hé hé >:-)), ça m’arrive quand je mange en collectivité et qu’il n’y a pas vraiment le choix de trier les légumes de la viande sans relever aux cuistots que se serait mieux si je n’avais pas à faire ça. Pour la simple et bonne raison que je me soucie de leurs charges de boulot et que j’ai pas envie qu’il prépare un truc spécialement pour moi, alors que c’est assez de boulot comme ça de faire à manger pour plein de gens. Et qu’en plus ça ne me dérange pas tant que ça en fait.

    (De toute façon je suis aussi une mauvaise féministe parce que je fantasme sur des sex-symbol et que je met des jupes et des fois je fais attention à être bien habillée, et que je ne castre pas tous les mecs, alors du coup je ne suis plus à ça près de toute façon :p. Tant qu’à être perdue autant le faire bien )
    D’ailleurs je préfère être une mauvaise vgr à être quelqu’un qui explique la vie aux autres et comment être l’irréprochable-végane-tellement-parfait-que-tu-as-atteins-le-stade-de-dieu. 🙂
    En toute amitié. Zut et bisous

      IV · 12 juin 2016 à 15h25

      Je viens de de te retirer ton brevet de véganisme 😀

    Chick Knit · 10 juin 2016 à 15h14

    Donc, si on n’est pas saladovore-crudivore, on n’a pas le droit d’être vegan, c’est ça? Oui, moi, je veux retrouver le gout bluffant du fromage fondu qui me manque parfois, alors je me fais des veggie-burgers déments. Et j’apprécie d’autant plus de n’avoir fait de mal à aucun animal pour ça! 😉

IV · 21 mai 2016 à 18h41

Je sais pas pourquoi ils font ça.

    Gérard Suzuky · 21 mai 2016 à 20h27

    cépascher

    Monty · 8 juin 2016 à 18h29

    Parce qu’ils sont méchants ?

      IV · 12 juin 2016 à 15h24

      C’est un complot anti vegan.

Gérard Suzuky · 21 mai 2016 à 20h33

Ici j’ai les saucisses taifun en supermarché ordinaire (pas bio).

T’a mal hein ?

    IV · 23 mai 2016 à 9h43

    Oh putain oui. C’est ou?

      Gérard Suzuky · 25 mai 2016 à 7h05

      mon Waitrose … en angleterre :D. t’a un jet privé ?

        IV · 26 mai 2016 à 9h07

        Y’a pas d’autre moyens d’aller là-bas?
        Parce que du coup va falloir que je vende plus de livres !

VeggyPony · 23 mai 2016 à 10h34

outch, ça sonne un peu comme une pub pour les marques citées. J’adhérais à toutes tes BDs jusqu’ici. Par contre, celle-ci ressemble à mon goût presque à du placement publicitaire.

Ne pas oublier que les fabricants de ces similis carnés pour veggies ont quasi tous des actions ou des filières dans le massacre et l’exploitation des animaux (viande, lait, oeufs, …) ou activités destructrices et polluantes (tabac, groupes bancaires, …). ils vendent des produits végans qui coûtent très peu à la production (à base de gluten, soja, lentille) à des prix exorbitants pour dégager des marges super confortables et verdissent ainsi leur image tout en massacrant-torturant de l’autre côté du rideau sous d’autres pseudonymes.

L’industrie surfe sur des tendances et des potentiels de rentabilité, pas sur des idées ou de l’éthique. Un capitalisme végan (en dehors de la façade) ça n’existe pas tout simplement parce que profit et éthique sont des valeurs non compatibles. Critiquer l’exploitation animale sans questionner les modes de production, c’est comme réduire le sexisme à la question de la différence de salaire homme-femme : se concentrer sur un symptôme en faisant fi de la source.

Je suis super nul en BD et j’ai pas ton sacré sens de l’humour, aussi je te donnerai pas de conseil, juste un point de vue parmi 1000 autres, mais je trouverais plus intéressant de faire des planches qui font ressortir cette contradiction du végan de supermarché (si « bio » soit-il, je pense qu’il y a énorme matière à dérision) plutôt que des planches qui mettent en valeur des marques et des produits vendus entre autre par Carrefour.

‘oilà, j’ai finit ma tartine et sur ce, je m’en vais bouffer de la merde préemballée. o/

    IV · 23 mai 2016 à 18h44

    Mais Prout a déjà dit tout ça!

Les parfaitement purs de Franz · 23 mai 2016 à 22h45

Jusqu’alors j’étais très fan de tes BDs (sauf que parfois je
trouvais que tes idées étaient bonnes mais que tu ne savais pas dessiner et d’autres
fois que tu dessinais bien mais que tu n’avais vraiment pas d’inspiration) bon
passons ! Où en étais-je ? Ah oui je t’explique, j’ai vu que dans les
dessins où il y a la « Mameta », tu fais carrément la promotion d’une
cuisine avec un four et des ustensiles de cuisson donc en métal. N’oublie pas
que, d’une part les fours consomment beaucoup d’énergie (électricité ou gaz) et
les instruments de cuisines métalliques (ne parlons même pas du plastique)
consomment aussi beaucoup d’énergie pour les produire (hauts fourneaux) et
polluent beaucoup pour l’extraction des matières premières (pétrole et
minerais) et d’autre part les personnes qui sont impliquées dans la fabrication
capitaliste de tous ces produits ont quasi tous des actions ou des filières
dans le massacre et l’exploitation des animaux (viande, lait, oeufs, …) ou
activités destructrices et polluantes (tabac, groupes bancaires, …). Critiquer
l’exploitation animale sans questionner les modes de production, c’est comme
réduire le sexisme à la question de la différence de salaire homme-femme alors
que le vrai problème c’est lorsque l’on dit « con » ou « putain »
: se concentrer sur un symptôme en faisant fi de la source.

Bon, je retourne faire chier d’autres vegans qui ont une
visibilité parce que c’est plus facile que de s’attaquer aux sources de l’exploitation
animale (pêche, élevage, zoo, cirque, corrida etc…).

Si tu continues, je vais arrêter de te lire alors attention !
Nous te surveillons !

    IV · 26 mai 2016 à 17h35

    Petit trou du cul.

    Chick Knit · 10 juin 2016 à 15h17

    Hahaha! 😀

L’Inquisition espagnole · 25 mai 2016 à 14h20

Message de l’Inquisition espagnole pour le respect de la langue française :

« Quelque chose qui impacte les vegans au quotidien » ➞ « Quelque chose qui affecte les véganes au quotidien »

    IV · 26 mai 2016 à 9h05

    Je crois au petit Jésus!!!
    Je fais ma prière!!
    Je ne savais pas que c’était problématique!
    Je ne le ferai plus!

Sigurd · 26 mai 2016 à 17h24

Juste pour info, les falafels de Carrefour sont ignobles. À vos risques et périls!

    Gérard Suzuky · 1 juin 2016 à 19h59

    je pense que ca se révèle meilleur quand ils sont proprement frits et pas juste passés à la poêle

IV · 26 mai 2016 à 18h52

Si je dessine dans le bus ça va trembler ça va être encore pire.

Francois · 31 mai 2016 à 14h26

C’est comme aux États-Unis, où une des marques les plus courrantes d’alternative au fromage s’appelle «Go Veggie», a écrit «sans lactose» en gros sur le paquet, mais contient pourtant du lait et de la caseine…

    IV · 31 mai 2016 à 15h07

    Je me serais fait avoir comme une bleue.

Chick Knit · 10 juin 2016 à 15h16

Pour info, j’ai découvert que les rayons casher des supermarché font d’excellents houmous, caviars d’aubergines et autres tartinades toutes prêtes sans aucun produits animal (là où d’autres collent du lait ou des œufs sournoisement!) 🙂

    IV · 12 juin 2016 à 15h24

    Ca dépanne pas mal, mais c’est tellement cher!

Chick Knit · 10 juin 2016 à 15h18

IV, je t’adore. <3
Et j'en rajoute une couche dans la "bouffe-industrielle-vegan-bouh-caca": mes préférés sont les falafels de l'atelier Blini qu'on trouve au supermarché plein de "bouffe-industrielle-veg…blablabla"
http://www.atelier-blini.fr/creation/falafels-pois-chiches-carottes-%E2%80%A8et-coriandre/
J'ai fait une fois le tour du 19e arrondissement pour en trouver dans un monop'! 😉

    IV · 12 juin 2016 à 15h23

    Je connais pas, j’ai pas de Monop par chez moi.

Loca Vegane · 20 juillet 2016 à 7h46

Ma plus grande colère a été face au rayon chips. Il y en a pleins avec ces horribles arômes « bacon », « poulet rôti », « barbecue », « oignons à la crème ». Quand on trouve enfin un paquet aux allures plus satisfaisantes genre celui à la moutarde. Ces abrutis y mettent de la poudre de lait!

Très belle illustration de ce que tout végane ressent à un moment donné. Tu m’as permis d’en rire, je te remercie pour ça. 😉

    IV · 23 juillet 2016 à 10h15

    Sale capitaliste mangeur de chips.

    Gérard Suzuky · 8 septembre 2016 à 6h20

    Cela dit, en angleterre les Pringles gout bacon sont véganes. (ceux où il y a bien marqué « goût », parce qu’ils ont un truc a Noel qui est vraiment avec du jambon lui)

    Parce que c’est l’extrait de levure qui sale, et le paprika qui donne la couleur qui donnent le gout au bacon. Donc ils ont juste pris ca.

    Ca doit forcément arriver des omnis « gnagnagna consdevegans » qui doivent manger ca en écrivant devant leur écran.

    http://www.tesco.com/groceries/product/details/?id=271671274

      IV · 8 septembre 2016 à 17h58

      Obligé, par contre j’ai goûté, c’est pas très bon. Sinon ce qui m’a le plus bluffé ces derniers temps c’est les steaks vegans de herta, goût steak haché de la cafétéria.

Gérard Suzuky · 9 octobre 2016 à 11h47

Fleury Michon sont tombés le nez dans la poudre d’oeufs.
Alors que Herta et Cereal non.

Ce qui est con pour eux, c’est qu’ils ont dit préférer les flex aux vg purs, comme si les veganes étaient tous isolés dan une bulle non communicante avec le reste.

    IV · 10 octobre 2016 à 5h36

    Comme si les flexitariens allaient boycotter un produit parce qu’il est 100% végétal!

      Gérard Suzuky · 11 octobre 2016 à 19h37

      Bah, si ils ont pas le rail de poudre, on sait jamais.

      Gérard Suzuky · 11 octobre 2016 à 19h37

      En fait aussi bien c’est ptetre ca, quand on ouvre la boite y a un pti sachet de poudre qui fait rire.

S&S · 13 avril 2017 à 10h36

Bonjour,

Je ne remet absolument pas en question le fait d’être vegan, végétarien, réduire sa conso de viande, acheter plus responsable, etc, tout ce qui peut aider les animaux.

J’aime beaucoup vos illustrations et articles avec lesquels je suis d’accord mais pas cette fois.

Je suis végétarienne, globalement vous critiquez les végétariens qui sont des escrocs selon vous, je trouve que vous jugez beaucoup les idées des autres alors que vous ne voulez pas être critiquée sur vos idées. Je trouve que dans votre raisonnement il y a pourtant des choses à remettre en question.

Je trouve très contradictoire le fait de se dire vegan et ultra protecteur des animaux, et d’acheter des produits tous prêts dans des grandes surfaces, qu’ils soient vegan ou non ne change rien. L’argent que vous leur donnez va servir à continuer à exploiter des producteurs, des animaux, des légumes (si on peut parler d’exploitation des légumes), à se foutre du consommateur en proposant des produits qui sont mauvais pour la santé, très polluants, etc.

Quand on protège les animaux on en protège le maximum possible. Arrêter de les manger est un bon départ, mais quand vous encouragez les grandes surfaces en leur donnant votre argent, cela implique une dégradation de la nature et donc des animaux qui souffrent.

Il me semble tout autant important pour lutter pour les animaux de ne pas acheter de cosmétiques testés sur animaux, de ne pas acheter de viande, de ne pas acheter d’huile de palme (ça tue les espèces qui vivent dans la forêt, et pas que), et d’avoir un impact minimum sur l’environnement das nos pratiques quotidiennes.

Je pense que même des gens qui mangent de la viande de temps en temps (je pense aux grands parents qui ont 4 poules et quelques lapins, et un jardin qui les rend autonomes ou presque) peuvent être plus respectueux dans le sens où ils ont un impact très réduit sur l’environnement. En ne degradant pas la nature, on sauve des vies animales. En mangeant au mac do et en allant chez Leclerc, on participe au système qu’on critique… En leur donnant votre argent, ils continuent de tuer, de polluer, de dégrader, et toujours plus pour gagner toujours plus d’argent.

Pourtant il est assez simple maintenant d’acheter des produits locaux, de saison, ce qui me paraît le strict minimum quand on veut protéger les animaux. Les transports longs de produits industriels polluent et cela finit par tuer les ours polaires par exemple. Peut on dire qu’on n’est pas responsable ? NON ! Quand on gaspille du papier, on prive inutilement des animaux de leur habitat naturel, ils sont perturbés et meurent.
Et les ogm on en parle ? Faites vous attention à ce que vos produits ne soient pas transformés ? Ça tue aussi des animaux… la liste est longue.

Bref, il n’y a pas que la consommation de produits animaux qui leur fait des dégâts.

Et je trouve dommage de se donner bonne conscience en achetant vegan, mais en participant à ceux contre qui on lutte de continuer leurs conneries.

    IV · 13 avril 2017 à 16h25

    Je sais pas si c’est un troll ou pas ^^

      S&S · 13 avril 2017 à 16h42

      Sérieusement ?? Après tout ce pavé que j’ai galéré à écrire sur mon téléphone, tu trouves rien de mieux à dire ? J’espérais un échange. Peu importe.

        IV · 13 avril 2017 à 17h25

        Un smartphone bio j’espère ^^

Steph · 13 juin 2017 à 12h23

Merci pour cet article IV. Je suis un peu déçue du nombre de « donneurs de leçons » pour qui tout ce que nous faisons déjà en tant que végan ne suffit jamais… Pour moi, ma définition du véganisme est un régime alimentaire végétalien et pour tout le reste c’est « faire de son mieux » ! Impossible d’être 100% végan dans la société actuelle, il faudrait vivre de manière autonome et indépendante, en cultivant sa propre nourriture, en n’ayant ni voiture ni électricité autre que naturelle (et encore pas de panneaux solaires car leur composition pose problème !) Etc etc… C’est exactement comme ceux qui se plaignent des bénévoles des associations car ils ne luttent pas contre TOUS les malheurs du monde mais bien souvent ceux qui l’ouvrent pour critiquer ne sont pas plus blanc que ceux qu’ils critiquent…

Personnellement ce n’est pas parce que je consomme quelques similis industriels de temps en temps que je ne mange QUE ça à tous les repas… C’est vrai que l’idéal serait de faire ses courses en local, bio etc, mais ça n’est pas toujours possible pour tout le monde…

Je suis d’accord sur le fait que les industriels se servent de l’expansion du bio et du végétal pour laver leur image, et que par derrière il reste beaucoup de choses à améliorer ou abolir, mais d’un autre côté ils offrent une visibilité au véganisme qui pousse les personnes les plus consciencieuses à s’informer et faire ses choix (même si d’autres diront avoir fait leur ‘B.A.’ (terme qui me révulse…) Et ne chercheront pas plus loin.

Merci à tous, chacun fait son chemin et on arrivera bientôt à un monde meilleur !

Erin Esgain · 14 juin 2017 à 10h05

Carrefour vend de la viande de chien dans ses succursales asiatiques. :-/
Du coup, moi je les boycotte.

    Blith aion · 21 février 2020 à 14h24

    Specisme

Christopher Minot · 16 juin 2017 à 11h29

Bon ben je me suis fait avoir comme un bleu, je mange des produits Herta depuis un moment, je n’avais pas vu que c’était pour les végétariens et non les végétaliens puisque le produit d’à côté était sensiblement le même et lui sans produit issu d’animaux. Au revoir Herta…

    IV · 21 juin 2017 à 10h04

    Tu devrais signaler çà à la DGCCRF, les appellations trompeuses sont une stratégie commerciale interdite.

IV · 22 juin 2017 à 16h25

Ils sont vraiment débiles.

Michael Paes · 7 juillet 2017 à 23h35

Juste en passant : la gamme vegan Carrefour vient de changer et il y a de l’oeuf dans à peu prêt tout.

    IV · 10 juillet 2017 à 7h43

    Quelle bande de gros débiles.

Antipode · 28 mars 2019 à 21h03

Oh, être vegan c’est rester omnivore 😉 attention à ne pas entretenir la confusion qui fait le jeu des carnistes ! Omnivore n’a jamais voulu dire qui mange aussi des animaux, ça c’est zoophage ; notre espèce est omnivore-végétarienne – qui mange de tout, pour différencier des autres végétariens qui ne mangent que de l’herbe (herbivore) ou des fruits (frugivore) – ajouter des animaux (non nécessaire à l’épanouissement de l’espèce) c’est être omnivore-zoophage ! https://fr.wikipedia.org/wiki/Homo_sapiens#R.C3.A9gime_alimentaire

    IV · 28 mars 2019 à 21h03

    Larousse: « Se dit des animaux qui se nourrissent indifféremment d’aliments très divers (herbes et chair, insectes et fruits, débris animaux et végétaux, etc.). »

    Eh ben moi je me nourris pas indifféremment d’aliment très divers, je suis pas omnivore, et toc !

    (en fait ça dépend si on considère qu’omnivore se réfère à ce qu’on EST ou à ce qu’on FAIT)

jo · 7 août 2019 à 13h03

Pas payée pour la pub non plus: mais si vous avez envie de manger un truc vegan à se damner, le meilleur des camemberts, bien plus que les camemberts d’origine animale, les Tomm’ Pousse.A base de noix de cajou. Certes, ça demande 20j d’affinage. On veut bien croire que ça revient un peu cher malgré une matiere premiere à, disons, 2 euros les 100G. Mais qd même, le vendre 9 euros les 100 g, c’est abusif. Oui, les vegans sont gourmands, mais est-ce une raison pour nous traire comme des vaches?

jo · 7 août 2019 à 13h26

super! si tu pouvais convaincre les fabricants de pizza…helas la pizza n’est jamais vegan!

    fabio chaparro · 1 juin 2021 à 11h57

    Et pourtant la pizzeria à coté de chez moi en a !

Les commentaires sont fermés.