Tim Shieff n’est plus vegan et cette nouvelle ravit les carnistes. je comprends pas trop pourquoi.

Si vous souhaitez devenir vegan, renseignez-vous correctement, suivre un influenceur adepte des pseudosciences ou une influenceuse raw qui refuse les antibiotiques pour se soigner de « la façon la plus naturelle possible » n’est pas une option. Aussi, prenez de la B12 , l’homéopathie s’apparente à du charlatanisme et dieu n’existe pas.


9 commentaires

Kino · 28 mars 2019 à 20h56

Ce qui prouve que les « influenceurs », c’est de la merde, et que, ce que j’ai tjs dit, le véganisme juste pour sa petite santé (ou juste pour l’environnement), y a ttes les chances que ça soit abandonné à la première pluie, que ça soit une passade jusqu’au prochain régime alimentaire à la mode. Je vois plein de vidéos de Mike the Vegan dès qu’un.e influenceur.se cesse d’être vegan, et à chaque fois ils semblent pareils, des gens qui se soucient en fait juste de leur petite personne, de leur petite santé et suivent des tas de trucs les uns après les autres, ou parallèlement avec le véganisme, genre water fasting, eau alkaline, refuser les antibio ou autres conneries. Et au lieu de se dire « tiens, si j’essayais de manger équilibré, pour une fois? », dès qu’ils ont un pet de travers ils mettent ça sur le dos du véganisme, et pas de leur version déséquilibrée du véganisme.
Ils étaient peut-être vegan dans l’assiette, mais ils ne l’ont jamais été dans le coeur.

    IV · 28 mars 2019 à 21h00

    c’est très exactement ça, c’est aussi le pb du veganisme à anglo-saxonne qui a pris une orientation healthy plutôt que de se politiser et d’être traité comme une question de société

      Kino · 28 mars 2019 à 21h02

      en plus, le healthy, ça se prète tellement bien à une diffusion à grande échelle sur Instagram ou YouTube, des réseaux bien centrés égocentriques.

      Le militantisme, ça s’y prète vachement moins… :/
      Dans mon coin du monde anglosaxon, c’est un peu un mélange de tout, y a des actions un peu plus politiques, du santé/bien être, un peu d’environnement, mais au final, c’est juste en phase de banalisation, juste l’ajout de produits vegans dans les supermarchés et d’options vegan dans les restau – au même titre que le gluten et autres allergies… Le véganisme me semble un peu être une coquille vide, ici…

    Veganisme Intox et dangers · 6 novembre 2019 à 14h05

    Curieusement quand un influenceur végan quitte le navire, tout le monde l’accuse d’avoir mal fait… Pourquoi personne ne lui a dit pendant? Cela ressemble juste à une tentative désespéré de trouver une explication à un nouvel échec du véganisme qui s’explique très bien par ailleurs !
    Tim Shieff (comme sa compagne) ne tolérait pas l’excès de fibres (pour info, nous n’avons pratiquement plus de caecum, partie des intestins dédiée à la digestion des fibres), ce qui a causé une perméabilité intestinale… Pour faire simple, il mange mais dépéri car il n’absorbe que très peu de nutriments….

KFP · 21 avril 2019 à 21h08

Je ne connaissais pas ce Tim Shieff mais à lire l’article que vous avez mis en lien, ne s’est-il pas rendu malade non pas avec un régime végane mais plutôt suite à son jeûne de 35 jours ? Peut-être aurait-il mieux fait de manger tous les jours ! Ainsi n’aurait-il pas ressenti le besoin de manger de la viande ou du saumon pour éjaculer dans son sommeil. Bref.

    IV · 4 mai 2019 à 13h11

    C’est l’hypothèse que les vegans soutiennent, mais les viandards disent « non non c’est le manque de viande qui l’a rendu malade »

    Veganisme Intox et dangers · 6 novembre 2019 à 14h06

    Non, Tim Shieff (comme sa compagne) ne tolérait pas l’excès de fibres (pour info, nous n’avons pratiquement plus de caecum, partie des intestins dédiée à la digestion des fibres), ce qui a causé une perméabilité intestinale… Pour faire simple, il mange mais dépéri car il n’absorbe que très peu de nutriments…. Sa compagne a dû elle aussi remanger de la viande sous peine de dénutrition…

    Ce n’est pas le manque de viande en tant que tel mais le fait que son organisme n’est pas adapté au végétalisme, car avec une supplémentation adéquate (B12, D , DHA à minima) et un suivi médical cela permet d’éviter les mauvaises surprises et d’ajuster les rations voir de prendre d’autres compléments….
    Il reste malgré tout des cas où le végétalisme n’est pas toléré. Ballonnements et syndrome du colon irritable sont les premiers signes que le corps tolère mal se régime alimentaire….

Thyx · 7 juillet 2019 à 10h28

Les petites attaques envers les options spirituelles, médicales et autres croyances n’étaient pas forcément indispensables pour appuyer votre propos, même si ça va bien avec le côté « insolente ». Il y a des vegans qui le sont devenus parce qu’ils ont une perception de la vie moins matérialiste ou mainstream scientifique, justement. Doit-on les ostraciser et finalement les exclure du vivant ? Les paradoxes surgissent vite dans tout combat.

    Lala · 30 septembre 2019 à 3h58

    Les ostraciser et les exclure du vivant, non, en même temps personne ici n’a fait ça ni n’a le pouvoir de faire ça ; en revanche, leur dire si on pense qu’ils pensent des bêtises, ça on peut je crois, ça peut même être utile.

Les commentaires sont fermés.